Accueil > Actualités > Du 1 au 8 octobre 2024 | Musiques (...)

Du 01/10/24 au 08/10/2024 A Biskra, Algérie

Du 1 au 8 octobre 2024 - Musiques populaires de Biskra en Algérie {COMPLET}

La transmission se sera centrée autour de musiciens qui maitrisent les répertoires du Diwan de Biskra (Gnawa d’Algérie, Benga karkabou chant polyrythmie), du Mezwed et de la Zorna (cornemuse et haut bois traditionnel d’Algerie) des chants des Khoens ( chant bendir et darbouka), et des flûtes Berbères Chaoui de la région. La formation sera dirigée par Camel Zekri, accompagné des musiciens de la confrérie du Diwan de Biskra.

PROGRAMME PéDAGOGIQUE
Le répertoire du diwân de Biskra se compose de 2 suites
- l’une de jour l’autre de nuit - et de 7 rythmes.
Le travail débutera par la pratique de la suite de jour. En fonction de la progression des musiciens, la suite de nuit pourra être abordée.
Le chant est la base du travail et la percussion qui sera utilisée est le qouretou, très aiguë, et trois autres tambours circulaires kolo, sereh, et, benga, ainsi que les crotales métalliques qarqabou (pluriel de qraqeb) utilisés par les chanteurs. Le développement de ces savoir-faire passera par un travail d’analyse musicale qui permettra à chaque stagiaire d’identifier et de comprendre le répertoire spécifique. La première matinée de travail sera consacrée à une présentation du diwân, du choix du répertoire et de sa portée pédagogique par Camel Zekri.

Tous les stagiaires travailleront ensuite sur une suite de jour :
- Mise en place rythmique (7 rythmes)
- Mise en place vocal (« chant à répondre »)

On entend par la suite, des enchaînements de mélodies différentes. L’importance de la variation sera soulignée.

Des temps d’explication sur la polyrythmie ainsi que des temps de mise en pratique instrumentale (instruments mélodiques) seront mis en place.
Les instruments mélodiques à tempérament égal fixe devront utiliser des techniques adaptées au jeu de certaines échelles non tempérées (« bending » travail sur l’embouchure, faux doigtés).

Des ateliers pratiques en petits groupes à partir du travail collectif permettront d’aborder des formes possibles d’improvisation instrumentale avec Camel Zekri.
Camel Zekri doit probablement cette aptitude particulière pour appréhender le champ des traditions musicales orales à son grand-père, disparu au milieu des années quatre-vingt-dix, le raïs Hamma Moussa, maître de cérémonie du diwân de Biskra. Patriarche de la famille Temtaouï, il était le dernier à en maîtriser tous les éléments, dont le hejmi, langue ancienne utilisée dans les parties chantées du rituel.

Ayant servi autrefois à commercer entre le nord et le sud du Sahara, le hejmi est fait de mots tirés des différentes langues des peuples habitant ces régions : Bambara, Zerma, Haoussa, Peul, etc. Le répertoire de Biskra est très riche en expressions et mots issus de cette langue, mais on en a perdu le sens et l’on ne les chante plus qu’en onomatopées. Alors que son grand-père s’apprêtait à suspendre définitivement son activité à la tête du diwân de Biskra, Camel Zekri décidait d’enregistrer dans leur intégralité les deux cérémonies qui le composent, l’une diurne, l’autre nocturne. À partir de ces enregistrements, il allait porter cette forme algérienne du rituel popularisé par les Gnaoua du Maroc à la connaissance des amateurs de musiques du monde. Une initiative qui a eu pour effet de perpétuer en la dynamisant la pratique ancestrale du diwân à Biskra, laquelle aurait tout aussi bien pu disparaître.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES
A l’issue de la formation, les stagiaires seront capables de :
► Jouer des thèmes issus d’un répertoire de musiques du monde de tradition orale
► Employer des techniques instrumentales appropriées à la tradition orale donnée
► Interpréter des thèmes musicaux issus d’un répertoire de musiques du monde dans le respect des éléments stylistiques
► Analyser des thèmes caractéristiques de la tradition orale donnée

Programme Biskra

PRÉSENTATION DES INTERVENANTS
CAMEL ZEKRI Guitares
Titulaire d’un master de l’EHESS de Paris, d’un premier prix de guitare classique aux conservatoires municipaux de Paris, d’une licence de musicologie de la Sorbonne Paris IV et de deux diplômes d’état en jazz en et musique traditionnelle, Camel Zekri figure aujourd’hui parmi les rares passeurs éclairés qui savent faire le lien entre la profondeur de musiques de traditions orales portant le témoignage de grandes civilisations passées et l’expression globalisée des musiques actuelles. Il a su s’affirmer dans son travail de direction artistique auprès de musiciens africains pétris de leurs cultures traditionnelles, comme les chanteuses Hasna El Becharia d’Algérie et Malouma de Mauritanie etc.
Petit fils du grand maître gnawa Hamma Moussa de Biskra en Algérie, Camel Zekri lui doit sa première formation musicale. Il continuera celle-ci au conservatoire et à l’université à Paris. Il possède à son actif une expérience musicale riche et atypique. Depuis les années 90, Camel Zekri parcourt l’Afrique avec Dominique Chevaucher. Ils fondent le Festival de l’Eau. Ils descendront les fleuves Niger, Mouhoun, Oubangui et Sénégal. Ce festival sera l’objet de rencontres insolites et de créations pluridisciplinaires entre africains, américains, asiatiques et européens. Le jazz n’est pas en reste. Il joue avec Evan Parker, Cooper Moore, Barre Philips, Beñat Achiary entre autres dans les grands festivals internationaux. Il pratique la musique expérimentale depuis 95. Comme compositeur, il signe Xem Nun (commande d’Etat), Just to Dance – ballet de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux (commande d’Etat), Ishango, La Chine est encore loin – film de Malek Bensmaïl. Il dirige actuellement le Diwan de Biskra.

OKBA SOUDANI Darbouka, Tbal, Qarkabous, Benga et voix
Okba Soudani appartient à la confrérie de Sidi Merzoug du quartier historique de Sidi Bilal et également à la confrérie de Matzouk du quartier de Alia à Biskra. Cette double appartenance fait que le maître tambourier joue toutes les percussions des deux répertoires : des rituels de la confrérie de Sidi Marzoug de Biskra et des répertoires de cornemuse. Neveu du célèbre joueur de Chekwa ou Meswed (cornemuse) Merzouk, il a été formé aux rythmes et aux percussions des répertoires de Chekwa, Zorna ou ghaïta (hautbois) algérien et tunisien. Il participe à de nombreux concerts et élargit son répertoire à toutes la musique algérienne lui permettant de jouer dans toute l’Algérie et à l’étranger.

HAMMA ARABA Voix
Hamma Araba appartient à la confrérie de Marzouk du quartier de Alia à Biskra. Après une longue pratique des rituels, il s’en détache pour apprendre des répertoires anciens des khouens de Biskra. Ils se nourrissent des poésies de Khlifi Ahmed et de répertoires populaires. Son intérêt pour les maqams l’oriente vers des répertoires classiques. S’ il anime de nombreuses soirées privées privilégiant les mélomanes avertis férus de poésies, il n’en n’oublie pas moins les répertoires populaires touchant un plus vaste public. Sa polyvalence lui permet de jouer dans toute l’Algérie et à l’étranger.

PRE-REQUIS
Les stagiaires sont des musiciens professionnels qui souhaitent approfondir leurs techniques et connaissance des styles et répertoires. Les participants devront justifier d’une expérience de 1 an d’activité comme artiste de scène ou enseignant.

PUBLIC
Formation ouverte aux chanteur.se.s et instrumentistes de niveau professionnel, ayant la capacité et la volonté de travailler la musique par le chant et les expressions rythmiques, justifiant de un an d’activité comme artiste de scène ou enseignant.

CONDITIONS D’ACCÈS

Sélection sur dossiers de candidature par la responsable pédagogique en lien avec le formateur (Dossiers traités par ordre de réception) :
- cv et/ou biographie
- lettre de motivation en pdf
- 2 à 3 enregistrements en mp3 ou par lien vers vidéo en lign

RENSEIGNEMENTS
Dates de voyages  : Aller Paris/Biskra le mardi 1 octobre - Retour Biskra/Paris le mardi 8 octobre 2024
Dates de formations  : du mercredi 2 au lundi 7 octobre 2024
Jour de repos le vendredi 4 octobre
Lieu : Biskra
Horaires : 9h30-13h / 14h-17h30
Durée : 35h
Nombre de places  : 20
Coût pédagogique : 1750 euros (+ cotisation annuelle de 5€)
Frais annexes  : à votre charge
Estimation sous réserve de modification :
Vol international Paris - Biskra 250€ / Hébergement
sur place (de 17€ en triple à 38€ en single) / Repas
sur le lieu du stage le midi (environ 5€), le soir libre
(en ville à Biskra environ 8€) / Visa 85€

INSCRIPTION
Dans la limite des places disponibles
manon.riouat drom-kba.eu
+33 (0)6 77 45 34 91

PRISE EN CHARGE

Drom étant un organisme de formations enregistré à la DREETS, différentes prises en charge du coût pédagogique peuvent être envisagées (Uniformation, employeur, AFDAS, CPF…).
En l’absence de financement, nous vous invitons à nous contacter

© BenPi

Association Drom

24 rue de Gasté
29200 Brest
09 65 16 71 21
contact drom-kba.eu

> Contacts

Remerciement photos : Eric Legret
http://www.ericlegret.fr