Retour en vidéos

Colloque 2015 : La transmission et l’enseignement des musiques de tradition orale

TRANSMETTRE , ENSEIGNER, APPRENDRE, REPRODUIRE, IMITER, VOLER : QUELS CHOIX ET POURQUOI ?

1ère partie : Retours d’expériences : Quelles questions, quelles réponses, quelles certitudes (!), quelles errances ?
2ème partie : S’interroger sur les formes de transmission
3ème partie : Quelles politiques pour la transmission des musiques de tradition orale


VIDEO / 1ère partie
Présentation et discours d’ouverture Retours d’expériences : Quelles questions, quelles réponses, quelles certitudes (!), quelles errances ?

De nombreux acteurs des musiques de tradition orale développent des méthodes, des lieux, des habitudes de transmission.
Selon les réalités sociales et politiques ils choisissent de créer leurs outils de transmission, d’intégrer leurs travaux au sein d’institutions ou de continuer à s’inscrire dans un processus local ou familial.
Parfois ils aiment aussi croiser toutes ces formes.

L’enseignement de ces maîtres sert-il à donner des éléments de compréhension à leurs élèves ?
A créer des disciples qui deviendront leurs associés et leurs concurrents dans les fêtes locales ou sur les scènes du monde ?
A former d ’autres enseignants qui maintiendront ainsi une tradition « classique » ?
Les élèves, disciples ou stagiaires souhaitent-ils entendre des vérités Expérimenter leur connaissance au près d ’un maître ?
Intégrer efficacement une pratique musicale rémunératrice ?

Avec
Erik Marchand, chanteur et directeur pédagogique de l’association Drom
Hoëla Barbedette, musicienne-enseignante à l’école de musique du Poher
Fransy Gonzalez-Calvo, formatrice msicale et leader du groupe de chanteuses Pandereteiras Xiradela (Galice)
Dizu Plaatjies, maïtre de conférences à l’Université du Cap, musicien (Afrique du Sud)
Yvon Rouget, musicien, enseignant en conservatoire et coordinateur de SKV, école de musique traditionnelle
Marc Clérivet, enseignant et coordinateur du département musique traditionnelle accompagné de Gael Chauvin, étudiant chanteur talabarder au Pont Supérieur Bretagne Pays de Loire


VIDEO / 2ème Partie
S’interroger sur les formes de transmission

Chacune de ces expériences reflète des réalités spécifiques de la transmission liées à l’environnement social et culturel.

Les chercheurs invités dont la transmission est l’objet de recherche central, confronteront ces témoignages, leurs différences d ’approche pédagogique et la possibilité pour chacune de s’enrichir des autres.

Avec :
Maurice Courchay, directeur du département danse Pont supérieur Bretagne Pays de Loire (modérateur)
Lucy Duran, réalisatrice, maître de conférences en musique africaine, SOAS Université de Londres
Ingrid Le Gargasson, ethnologue affiliée au Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du sud, cofondatrice de l’association Kalasetu - diffusion des savoirs artistiques indiens en France
Gérard Sansevy, professeur de sciences de l’éducation à l’ESPE de Bretagne, chercheur au sein du Centre de Recherche sur l’Education, les Apprentissages et la Didactique.


VIDEO / 3ème Partie
Quelles politiques pour la transmission des musiques de tradition orale ?

A l’échelle des territoires et des états, la prise en compte des formes de transmission des musiques de tradition orale peut être très différente.

Les responsables politiques, les institutions, donnent ils des prescriptions ? Créent-ils des observatoires ? Prennent-ils en compte les spécificités des cultures populaires (parfois ou souvent minoritaires) mises en danger par la mondialisation ?

A différents niveaux territoriaux nous nous interrogerons sur ces choix ou non choix politiques et leurs impacts sur le développement des musiques, des cultures et des sociétés concernées.

En partenariat avec Bretagne Culture Diversité avec
Laurent Aubert, musicien et ethnomusicologue, directeur des Ateliers d’ethnomusicologie de Genève (modérateur)
Pierre bois, docteur en ethnomusicologie, conseiller artistique et directeur de label à la Maison des Cultures du Monde, ancien membre de l’Organe consultatif de la Convention de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (UNESCO)
Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la culture et des pratiques culturelles, Région Bretagne
Henri Tournier, flûtiste, spécialiste de la musique de l’Inde du Nord, professeur au conservatoire Rotterdam-Codarts
Christian Hottin, Conservateur du Patrimoine, adjoint au département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction Générale des Patrimoines.


Réalisation vidéo par l’association étudiante Clip de Brest
http://www.clip-brest.fr/


Ce colloque était organisé en partenariat avec Le Quartz, le collectif Bretagne(s) World Sounds, la Ville de Brest, Le Conseil Général du Finistère, La Région Bretagne, la DRAC Bretagne, la FAMDT, Bretagne culture diversité, le Pont Supérieur Bretagne-Pays de Loire, le Conservatoire de musique et danse de Brest, le LABERS et le Master 2 Management du spectacle vivant / Université de Bretagne occidentale, UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines.

Association DROM

Au Quartz – 60, rue du château - BP 91039 29210 Brest - cedex 1

09 65 16 71 21

WEBDESIGN :
www.erwanlemoigne.com

Remerciement photos : Eric Legret
http://www.ericlegret.fr