CHARKHA

" L’impromptu voyageur ne se fuit pas , il délimite les contours de son humanité. " Sam Karpienia

Le projet Charkha n’est pas facile à définir en quelques mots : c’est un bout de vie ; ou comment un flûtiste breton, improvisateur passionné, mélomane assoiffé de musiques de différents mondes (jazz, Orient, Afrique…) se met un jour à composer compulsivement et méthodiquement des morceaux hors norme, hors cadre, des morceaux qui lui parlent, qui parlent de lui.

Cet O.M.N.I (Objet Musical Non Identitaire) qu’on peut rapprocher des chemins empruntés par John Coltrane, Rabih Abou Khalil, Henri Texier, L’Hijaz Kâr, Kristen Noguès ou Steve Coleman est une forme de jazz mod all*, de groove rural... une musique engagée, enracinée dans le "monde mondial", sans prétention ni compromis.

Ce projet c’est aussi l’émulation collective partagée par des musiciens aux parcours obliques, pour travailler longuement, et avec passion sur l’interprétation de ce répertoire improbable, cette construction finement écrite qui entrelace flûte, saxophone, contrebasse, ’oud et percussions pour habiller la voix, et donner corps à la poésie.

Les textes chantés en langue bretonne sont issus de poèmes engagés de Joan Lo Rebèca, Jean-Claude Izzo, Léon Felipe ou Nicolas Bouvier, des petits bouts de beau mettant à nu la cruauté du monde.

Le résultat, c’est une musique modale trans-genre, frontalière aux musiques traditionnelles, jazz, et contemporaines : des chansons aériennes, des polyrythmies épileptogènes, des improvisations, une musique solidement construite et résolument vivante.

*mod all signifie autrement en langue bretonne

LES MUSICIENS

Gurvant Le Gac (flûtes, compositions)

Faustine Audebert (chant)

Timothée Le Bour (saxophone ténor)

Florian Baron (’oud)

Jonathan Caserta (contrebasse)

Gaëtan Samson (zarb, bendir, daf)

LE PROJET ARTISTIQUE

Genèse : L’hiver 2010 , Gurvant Le Gac se met à composer pour un sextet avec l’envie de synthétiser les différentes influences , tant littéraires que musicales , qui ont peuplé sont parcours . Il fait appel à Faustine Audebert, Floraian Baron, Gaëtan Sanson, Jonathan Caserta, Timothée Le Bour, pour former Charkha (rouet en indi ) .

Les envies communes :

- créer une musique d’aujourd’hui libre , engagé , ouverte .

- créer un répertoire unique , à la croisée de différents langages musicales (traditionnel , jazz , musiques du mondes)

- créer un espace d’expression où chaque musicien est libre d’explorer, de construire un discours musical propre .

- créer un répertoire où la poésie de grands poètes contemporains (Léon Félippe , Aimée Césaire , Jean claude Izzo , Nicolas Bouvier …) migre vers le breton

L’univers musical

« Nous sommes tous d’ici .
Nous semblons tous
Venir d’ailleurs . »
Ce haiku d’Eugène Guillevic porte en lui même la vison primordiale de Charkha : construire une musique populaire de Bretagne qui ne cesse de dialoguer ….

« Le bruit de mes pas
M’arrive d’ailleurs »
Cet autre haiku du même auteur est une conclusion possible de ce travail .

Démarche et orchestration

L’originalité de ce répertoire sera de construire autour de grands textes de la poésie du XX siècle un écrin rythmique fort . Le travail sur les timbres , la pulsation , la mise en place de transe sera au service de la nécessaire poésie du chant . La tension dégagée de ces polyrythmies « épileptogène » mettra en valeur un certaine vision musicale : une musique sans hierarchie , la recherche d’une transe collective et du plaisir du jeu ensemble ...

ACTUALITES

Charkha vient de terminer l’enregistrement de son disque fin octobre – début novembre, à Monistrol-sur-Loire (42).

Sortie prévue en début d’année prochaine !
Ne le manquez pas ! Téléchargez ici le bon souscription :

PDF - 85.3 ko
Souscription Charkha

myspace de Charkha

Association DROM

Au Quartz – 60, rue du château - BP 91039 29210 Brest - cedex 1

09 65 16 71 21

WEBDESIGN :
www.erwanlemoigne.com

Remerciement photos : Eric Legret
http://www.ericlegret.fr